Mortalité infantile

La mortalidad infantil

Des données générales sur la mortalité infantile à Cuba

La mortalité infantile est un indicateur international qui mesure la santé de la population, en particulier le développement de la protection maternelle et infantile. À Cuba cet indicateur est au-dessous des 5 pour mille naissances vivantes. Et il se présente comme le pays d’Amérique latine avec le taux le plus bas. Cette mesure est effectuée y compris tous les décès d’enfants de moins d’un an qui se produisent dans la population de naissances vivantes dans une période de 12 mois. Ce taux peut être affecté par de nombreux facteurs sociaux, économiques et scientifiques. Par conséquent, les taux maximaux et minimaux peuvent offrir une idée des différences entre les pays et même dans les zones géographiques à l’intérieur d’un pays.

La mortalité infantile de Cuba et de ses particularités.

À Cuba, il a été donné depuis le triomphe de la révolution, un soin prioritaire pour les femmes enceintes, dès qu´elles ont très peu de semaines de gestation, car il se fera en temps voulu une suite opportune à travers des visites prénatales et visites à domicile des personnes ayant plus de besoin, ainsi que l’entrée de toutes celles qui ont des problèmes de santé pouvant affecter leur fœtus à un moment donné. Toutes ces mesures ont permis que la mortalité infantile sur l’île soit maintenue en tant que pays qui a réduit la mortalité infantile enregistrée dans l’histoire de tous les continents, même par rapport aux pays du premier monde. Le programme de santé maternelle et infantile a été atteint, entre autres objectifs, la réduction de la mortalité infantile et maternelle, en raison de la prise en charge de la conception à immuniser les enfants qui sont vaccinés contre 13 maladies. Cuba a été le premier pays d’Amérique latine pour atteindre les objectifs de soins de santé primaires selon la stratégie internationale d’Alma-Ata, adoptée en 1978.

Quelques chiffres de la mortalité infantile à Cuba.

Selon des études réalisées par l’UNICEF, en 2008 Cuba a réduit le taux de mortalité infantile dans les pays en développement, étant en une position de pays développé et 9 provinces ont encore un taux plus bas que la moyenne nationale. Cuba avait déjà été obtenu en 2007, les plus faibles taux de mortalité infantile à travers son histoire, atteignant les Etats-Unis et étant seulement dépassé par le Canada dans les Amériques. Le taux d’avortement à Cuba est le troisième dans les 60 pays étudiés. Ces données appartiennent à l’État d’étude des enfants 2007 de l’UNICEF dans le monde. En 2008, moins de 5 enfants pour 1000 naissances vivantes meurent. Les principales causes de décès sont les accidents, les tumeurs malignes, les malformations, la grippe et la pneumonie. En 2009, le chiffre se stabilise à 4.8 et au-delà au Canada pour la première fois dans cet indicateur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.