La musique électroacoustique à Cuba

La musique électroacoustique à Cuba.
Juan Blanco a été le premier compositeur de musique électroacoustique à Cuba. Il a créé sa première pièce en 1961, intitulée "Música para danza" (Musique po

Juan Blanco et la musique électroacoustique à Cuba.

Juan Blanco a été le premier compositeur de musique électroacoustique à Cuba. Il a créé sa première pièce en 1961, intitulée « Música para danza » (Musique pour la danse), qui a été produite avec un oscillateur et trois enregistreurs communs. Après le triomphe de la Révolution cubaine en 1959 et en conséquence de la politique de blocus hostile menée par les États-Unis contre l’île, de grandes difficultés sont apparues pour accéder à la technologie nécessaire à la production de musique électroacoustique. Cependant, en 1969 apparaît un autre compositeur cubain, Sergio Barroso, qui se consacre à la création de compositions musicales électroacoustiques. En 1970, Juan Blanco a commencé à travailler comme consultant musical pour le département de la propagande de l’Institut cubain de l’amitié avec les peuples (ICAP). À ce titre, Juan Blanco a créé de la musique électroacoustique pour tous les documents audiovisuels produits par l’ICAP. Après neuf ans de travail non rémunéré, ce compositeur a obtenu des fonds pour la mise en place d’un studio de musique électroacoustique qu’il pourrait utiliser pour la production de ses œuvres. Blanco a été nommé directeur du studio et après quelques mois, il l’a ouvert à tous les compositeurs intéressés par la technologie électroacoustique. Il a ainsi créé l’Atelier de musique électroacoustique de l’ICAP (TIME), où il a dispensé la formation nécessaire aux participants. En 1990, l’Atelier a changé de nom pour devenir le Laboratoire national de musique électroacoustique (LNME) et son principal objectif était de soutenir et de promouvoir le travail des compositeurs cubains de musique électroacoustique.

Musique électroacoustique à Cuba et autres compositeurs concernés.

Après les années 1990, un autre studio a été créé à l’Instituto Superior de Arte (ISA) pour promouvoir la musique électroacoustique à Cuba. L’Estudio de Música Electroacústica y por Computadoras (EMEC), actuellement appelé Estudio Carlos Fariñas de Arte Musical, se consacre à la formation en composition électroacoustique des étudiants dans le cadre de leur carrière. Après 1970, des compositeurs cubains tels que Leo Brouwer, Jesús Ortega, Carlos Fariñas et Sergio Vitier ont commencé à créer des œuvres électroacoustiques. Dans les années 1980, un autre groupe de compositeurs apparaît, dont Edesio Alejandro, Fernando Rodríguez Alpízar (Archi), Marietta Véulens, Mirtha de la Torre, Miguel Bonachea et Julio Roloff. Ce groupe a commencé à recevoir des instructions et à travailler dans le studio de l’ICAP. Une longue liste de compositeurs cubains renommés ont utilisé la technologie électroacoustique dans leurs compositions. Nous devons y inclure Argeliers León, Juan Piñera, Roberto Valera, José Loyola, Ileana Pérez Velázquez et José Ángel Pérez Puentes. Les autres compositeurs cubains qui se sont installés à l’extérieur du pays ont eu un accès plus facile et plus direct à la technologie nécessaire pour produire des œuvres électroacoustiques par rapport à ceux de l’île. Parmi ces compositeurs qui se sont installés hors du pays, on trouve Aurelio de la Vega, Tania León, Orlando Jacinto García et Armando Rodríguez Ruidíaz, entre autres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.