Cuisine cubaine

La cuisine cubaine
La cuisine cubaine

La cuisine cubaine et ses généralités

La cuisine cubaine est le résultat efficace d’une fusion des traditions culinaires aborigènes, chinoises, espagnoles, africaines, caribéennes et chinoises. En général, toutes ces recettes cubains partagent la sagesse de la combinaison d’épices et techniques héritées des indigènes Taino, puis combinées avec la cuisine espagnole et africaine, avec des épices et des saveurs des Caraïbes. La cuisine traditionnelle cubaine est constituée comme presque tous les aspects culturels de l’île, dans une fusion de cultures et de traditions. Les plats les plus populaires sont les haricots noirs, les ragoûts et viandes. Peut-être les deux exemples les plus identitaires de la cuisine traditionnelle cubaine sont les «Moros y Cristianos» (riz avec des haricots noirs) et « congri » (riz avec des haricots rouges). Soit l´un ou l’autre, on utilise de nombreuses garnitures différentes, l’une des plus courantes est l’ail.

L’histoire de la cuisine cubaine

Du point de vue historique dans le processus de formation de la cuisine cubaine, il est remarquable de constater, en premier lieu, les fortes influences des esclaves africains qui ont cultivé dans les plantations de canne à sucre. En outre, les plantations de tabac étaient principalement habitées par des pauvres paysannes espagnoles provenant des îles Canaries. Dans la région orientale de l’île, vous pouvez également trouver de grandes quantités d’immigrants français, des Haïtiens et provenant des Caraïbes, principalement au cours de la Révolution haïtienne, ainsi que des travailleurs saisonniers pour la récolte de la canne à sucre, surtout des Espagnols, au cours de la décennie de 1850. Toute cette diversité culturelle et ethnique a permis à la cuisine cubaine devienne quelque chose de tradition locale.

Ingrédients fondamentaux de la cuisine cubaine

Dans la cuisine cubaine, il est très fréquent de trouver du riz, des haricots, des œufs, des tomates, de la laitue, le poulet, le manioc, le bœuf et le porc comme ingrédients les plus courants. A l’arrivée des Européens, les indigènes cubains récoltaient des tubercules comme le manioc, les patates douces et pommes de terre, ainsi que le maïs, la courge et le gombo. Parmi les fruits de l’île se trouvent la goyave, la mangue, mamey, etc. Parmi les assaisonnements les plus importants se trouvent le piment. La liste plus complète peut se trouver dans les viandes, car il était la habituelle consommation d’espèces marines comme les requins, les caouannes et les espèces d’eau douce comme la tortue et Biajaca, et aussi une grande quantité d´oiseaux et de grands reptiles telles que les iguanes et le crocodile cubain. Les colons espagnols ont pris tous ces éléments et ont joint au régime cubain les légumes, le riz et les agrumes cubains comme les oranges et les citrons ainsi que les bovins et les porcs. Les esclaves africains ont incorporés des aliments africains tels que l’igname, entre autres. Le café est un produit important dans les traditions culinaires de Cuba.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.