Les arts visuels de la Révolution

Las Artes plásticas de la Revolución
Les arts visuels dans la Révolution

Les arts visuels de la Révolution et de ses aspects généraux.

Les arts visuels dans la Révolution ont été témoins des changements dans l’île après la révolution de 1959 et ils se sont sensibilisés dès le début avec la projection culturelle et artistique du processus. Certes, chacune des expressions artistiques cubaines dans cette période étaient réceptives, à tout ce mouvement autour de l’homme et les nouveaux chemins de l’histoire à prendre en compte dans ses nouvelles voies d’expression. Il est extrêmement intéressant de voir comment le rythme des changements dans l’expression de la culture a atteint des niveaux étonnants, à partir du moment où elle a été placée en phase avec l’évolution contemporaine. Dans ce processus le triomphe de la Révolution a influencé comme un fait décisif, marquant un changement radical dans la projection et l’extension culturelle et artistique.

Les années 60 et 70 dans les arts visuels de la Révolution.

La décennie des années 60 est le premier de ces moments où vous pouvez classer la performance des arts visuels dans la Révolution. Ici l’art a un fort caractère épique et de propagande et il s´identifie avec les nouvelles tâches révolutionnaires. A cette époque, il s´est produit le développement des lignes primitivistes et abstractionnistes du pop et d’autres parties qui traitaient avec le caractère magique. Il y a une coexistence de plusieurs générations d’artistes et la promotion des jeunes comme Carmelo Gonzalez, Servando Cabrera, Angel Acosta León, Antonia Eiriz, Fayad jamais Raul Martinez, Juan Moreira César Leal, Umberto Peña et Salvador Corratgé. Pendant les années 70, il y a une extension de thématiques et langages artistiques avec influence de certains courants de l’art contemporain comme l’expressionnisme, le photoréalisme et l´art pop. L’art abstrait a un développement important notamment dans ses aspects optiques et cinétiques. Ils se tiennent à présent Pedro Pablo Oliva, Nelson Dominguez Flora Fong, Roberto Fabelo, Frómeta Gilberto Fernández, Ever Fonseca et Manuel Mendive.

Les arts visuels de la Révolution dans les décennies 80 et 90.

Dans les années 80, les arts visuels dans la Révolution ont connu une expansion de la notion d´Œuvre d´Art en surmontant l’idée de l’art comme objet esthétique de complaisance et il surgit l’installation qui se présente comme une combinaison de différents genres, avec une utilisation de un espace illimité. Ainsi, l’artiste se comporte comme un théoricien et analyste de son propre travail. Une caractéristique est le fait de rapprocher l’art de la rue, le rendre massif et populaire en utilisant tous les moyens d’expression qui contribue à la réalisation des objectifs conceptuels du créateur. L’artiste conçoit des stratégies d’immédiateté, comme l’agression ou de la dérision, de provoquer la participation du public. Les années 90 se caractérisent en général par la problématisation des conditions socio-économiques et un grand intérêt des artistes s´est créé en se liant à des circuits du marché et de la consommation de l’art.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.